Faute d'avancées environnementales suffisantes à ses yeux, l'imprévisible Nicolas Hulot a quitté ce matin, à la surprise généale, son poste de ministre de la Transition écologique après un peu plus d'un an.