Afin de lutter contre la fraude sociale transfrontalière, les Pays-Bas et la Belgique feront désormais front commun et partageront leurs données via une plateforme numérique. Son objectif : permettre d'identifier les personnes qui perçoivent illégalement des allocations, mais également de mettre à jour des détachements illégaux.