Climat tendu ce jeudi lors d'une réunion chez Global Graphics. L'OPA qu'entend lancer son président pour sortir l'entreprise de la Bourse de Bruxelles n'est pas au goût de tous les actionnaires. En cause: le prix proposé par ce dernier, jugé largement insuffisant.