Les syndicats montent au créneau et appellent au boycott des produits Lutti. Réunis en cellule de crise ce lundi, ils ont dénoncé la décision du confiseur de ne pas reconstruire son usine de Manage, détruite par le feu en octobre dernier. 152 travailleurs perdront ainsi leur emploi sans se voit obtenir la moindre indemnité, vu la force majeure invoquée par la direction.