Très intrusive par le passé, la presse britannique couvre, depuis la mort de Diana, l'actualité royale avec une distance respectueuse, dont profitera également le dernier-né attendu sous peu.