Le groupe industriel américain cherchait à rationaliser ses activités, à réduire sa dette gigantesque et à redonner vie au cours de ses actions. La scission en trois de GE marque la fin d'un conglomérat âgé de 129 ans qui était autrefois un symbole mondial de la puissance commerciale américaine.