La filiale belgo-luxembourgeoise de la société informatique Getronics a l'intention de se séparer de 126 travailleurs sur 336. Mais, elle n'appliquerait pas la loi Renault sous peine de faillite. Une situation qui choque les syndicats de la société.