Tandis qu'un monstre digitalisé à la sauce Hollywood envahit les écrans du monde entier, les Japonais ont redécouvert avec bonheur et nostalgie leur bon vieux Godzilla d'antan, quand un acteur dégoulinait de sueur dans un costume en latex.