La Grèce compte près de 700 sources d'eau chaude. Connues depuis l'Antiquité, les amateurs viennent toujours s'y relaxer. Mais seulement une centaine de ces sources sont ouvertes au public et très peu sont payantes : la crise n'encourage pas les entrepreneurs privés à investir dans ce secteur.