Un réseau d'organisations non gouvernementales a dénoncé le nombre croissant d'attaques à caractère raciste en Grèce, particulièrement à Athènes. Selon un rapport, 154 attaques physiques violentes dans des lieux publics auraient été recensées dans le pays en 2012. Dans la plupart des cas, les victimes n'osent pas porter plainte.