Au Pakistan, les chauves font l'objet de railleries. Les hommes, à l'égo brisé, se font transplanter de nouveaux cheveux pour retrouver le feu sacré. Un marché lucratif.