Les pharmaciens, qui sont négociation avec la ministre de la Santé, voient rouge. Le fédéral ampute leur budget de 20 % alors qu'ils veulent offrir de nouveaux services aux patients.