D'après le Wall Street Journal, le groupe pourrait supprimer jusqu'à 20.000 emplois dans le monde. En cause: le ralentissement du marché américain.