Le fabricant d'engins de chantier américain va supprimer 10.000 emplois dans le monde, soit 9% de ses effectifs, et fermer plus d'une vingtaine de sites pour faire face à la détérioration de la conjoncture économique.