A quelques semaines du Brexit, les britanniques font des réserves par crainte de pénuries. Une aubaine pour les entreprises belges avant un possible inversement de la courbe après le Brexit.