Depuis un an, les commerçants ne peuvent plus demander de suppléments lors des achats par carte. Pourtant, certains refusent toujours le paiement électronique en dessous de certaines sommes, les frais de transactions et l'investissement matériel représentent un coût trop lourd.