C'est ce jeudi soir qu'Hillary Clinton a accepté sa nomination comme candidate démocrate à la présidentielle américaine. Lors de son discours de nomination, elle a joué la carte du rapprochement avec les anciens adeptes de Bernie Sanders.