Le 6 août 1945 le premier bombardement atomique de l'histoire frappe Hiroshima, faisant 140.000 victimes. Soixante-dix ans plus tard, les cicatrices demeurent.