Impopulaire et fragilisé par l'entrée en récession de la France, François Hollande s'est dit à "l'offensive" jeudi lors de sa conférence de presse semestrielle, en insistant sur son volontarisme et la nécessité d'agir dans la durée, écartant dans l'immédiat tout remaniement du gouvernement.