La protonthérapie n'a pas prouvé sa supériorité sur la radiothérapie conventionnelle, c'est ce qu'affirme un rapport du Centre fédéral d'expertise des soins de santé