L'arrêt de la Cour européenne de Justice est clair: les Etats membres doivent imposer aux employeurs l'obligation de mettre en place un système objectif, fiable et accessible pour mesurer le temps de travail journalier effectué par chaque travailleur.