Plus de 10 ans après la débâcle de Fortis, le parquet de Bruxelles a décidé de ne plus requérir de poursuites dans le cadre de ce dossier. S'il avait encore demandé en 2013 le renvoi en correctionnelle de sept anciens administrateurs de la banque, il considère aujourd'hui que les charges à leur encontre ne sont pas suffisantes.