Le 24 mars 2015, Andreas Lubitz, le copilote d'un avion Germanwings effectuant la ligne Barcelone-Düsseldorf, écrasait volontairement l'appareil contre les montagnes du massif alpin français, causant la mort de 149 personnes. Le drame avait soulevé des questions inédites en matière de sécurité aérienne.