Le porte-parole de la fédération des notaires le confirme, il y a moins de transactions immobilières en Belgique que l'année dernière. Durant les neuf premiers mois, l'activité a reculé d'1,7% et, si on tient compte de l'inflation, les prix commencent à baisser.