D'après la fédération des notaires, le deuxième trimestre est marqué par un niveau de transactions jamais vu en 12 ans. De quoi pousser les prix à la hausse avec, en moyenne sur un an, une augmentation de 10.000 euros pour une maison.