Le Comité Européen du Risque Systémique s'inquiète de l'évolution du marché immobilier résidentiel en Belgique. Selon cette institution une hausse rapide de la charge de la dette des ménages liée à la hausse considérable des prix de l'immobilier pourraient être à la base d'un risque systémique pour la stabilité financière.