Populaires car peu chères, les bidis sont la principale source de revenus de millions de femmes et d'enfants. Pour environ un euro par jour, ils fabriquent ces cigarettes traditionnelles indiennes dans des conditions de travail extrêmement précaires.