Les deux magasins de pralines de Peter Lambrechts sont fermés depuis le début du confinement. Pour ses revenus, il dépend entièrement de ses ventes en ligne et de ses livraisons à domicile. Ce commerçant utilise Joyn, une plateforme numérique sur laquelle il peut proposer des promotions et des remises.