Trois mois après les inondations, le secteur de l'assurance a fait le point ce mercredi. Plus de 71.000 dossiers d'indemnisation ont été introduits pour un total de près de 2,2 milliards d'euros de dommages. Alors face au risque d'accroissement de ce type d'événements, Assuralia plaide en faveur d'un partenariat public-privé qui s'inscrive dans la durée et qui établisse un solide cadre légal.