Inquiétude dans les maisons de repos 24/09/18

24/09/18 à 17:48 - Mise à jour à 15:43

Pas facile tous les jours de travailler dans une maison de repos. Et la plupart des établissements peinent à recruter du personnel. Kinés, aides-soignants manquent à l'appel. Selon un sondage réalisé par Probis consulting pour ING, 87% des gestionnaires déclarent éprouver des difficultés à recruter des infirmiers.

Pas facile tous les jours de travailler dans une maison de repos. Et la plupart des établissements peinent à recruter du personnel. Kinés, aides-soignants manquent à l'appel. Selon un sondage réalisé par Probis consulting pour ING, 87% des gestionnaires déclarent éprouver des difficultés à recruter des infirmiers.

Trends/Tendances - Entreprisesplus

Trends/Tendances - Politiqueplus

Trends/Tendances - Financeplus

Nos partenaires