Les Turcs se rendent aux urnes le 30 mars pour élire leurs maires. Parmi les sujets qui les préoccupent, l'urbanisation. L'AKP, le parti du Premier ministre Erdogan, aux commandes depuis près de 20 ans à Istanbul, a entrepris des travaux gigantesques qui sont loin de faire l'unanimité.