L'Italie héberge près d'une centaine de plateformes pétrolières dans ses eaux territoriales. Une exploitation d'hydrocarbures qui a débuté dans les années 1960, mais qui pourrait bientôt s'arrêter si le oui l'emportait lors du référendum du 17 avril, voulu par les partisans des énergies renouvelables.