Dans le nord-est du Japon martyrisé par le séisme et le tsunami de mars 2011, une usine Toyota produit son propre courant: ici, tout le monde se souvient de la grande panne qui avait paralysé la région.