Un réalisateur japonais dénonce les embûches qu'il a connu pour faire paraître son film antinucléaire, et se dit victime d'un lobby qui baillonne les opposants à l'atome.