Bpost a payé plus de 800 millions d'euros sous forme de dividendes et de réductions de capital à l'Etat fédéral durant les deux mandats de Johnny Thijs comme administrateur délégué, révèlent jeudi De Tijd et L'Echo.