En Afrique subsaharienne, la pression sur les terres fertiles causée par la croissance rapide de la population et la dégradation des sols a entraîné une chute des rendements des cultures.