L'Allemagne a pris la tête de la présidence tournante de l'union européenne ce mardi à un moment crucial: elle doit en effet tenter de mettre les 27 d'accord sur le plan de relance de l'Europe de 750 milliards d'euros, et sur budget pluriannuel de 1,1 milliards d'euros