L'Arabie saoudite, première économie du monde arabe, a approuvé ce dimanche son budget pour l'année 2022. Et, bonne nouvelle, il n'y a pas de déficit prévu. Une première depuis la chute des cours du pétrole en 2014. L'excédent pourrait même atteindre les 90 milliards de riyals, soit 21 milliards d'euros.