Dans l'incapacité de trouver un accord avec les fonds vautours américains, l'Argentine fait face à un deuxième défaut de paiement. La justice américaine a en effet bloqué les versements à destinations des créanciers qui participent à la restructuration de la dette du pays.