La Banque nationale s'attend à un fort ralentissement de l'économie belge en raison de l'envol des prix de l'énergie et de la dégradation de la situation sanitaire. Le variant Omicron ne devrait pas avoir de conséquences majeures sur l'économie. La reprise étant attendue au printemps. L'inflation fera toutefois grimper les coûts salariaux de 4,5 % l'an prochain.