Entre prudence, doute et craintes, les producteurs écossais se refusent à spéculer sur les effets d'une sortie de l'Union européenne et tournent leur regard vers Londres et Bruxelles dont ils attendent maintenant beaucoup.