Les fromages en provenance de l'Union européenne ont disparu des rayons russes depuis l'instauration de l'embargo début août. Résultat, les prix ont flambé et les vendeurs et restaurateurs ont dû chercher de nouveaux fournisseurs. Une aubaine inespérée certains petits producteurs.