L'euro grimpait nettement ce mardi, au plus haut en près de deux ans, face à un dollar pénalisé par des chiffres décevants de l'emploi aux États-Unis.