Nouvelle attaque ce jeudi contre le système des intérêts notionnels. Cette fois, elle vient de l'Europe. La Cour européenne de Justice a mis en cause un point précis du système fiscal : Le fait que certains investissements à l'étranger, comme les sucursales, ne peuvent pas bénéficier des intérêts notionnels.