Rupert Stadler avait été mis en garde à vue quelques mois en 2018. Le voici à présent devant le tribunal de Munich. L'ancien patron d'Audi est accusé d'avoir contribué à la manipulation des niveaux d'émissions des moteurs diesel.