Venus de tout le Brésil, d'anciens ouvriers d'une raffinerie en construction d'Itaborai, à une cinquantaine de kilomètre de Rio de Janeiro, n'ont plus nulle part où aller après avoir été licenciés par milliers par leurs entreprises sous traitantes du géant pétrolier Petrobras durement frappé par un scandale de corruption sans précédent.