L'industrie, moteur de l'économie allemande, va mal. Les commandes dans les usines s'affichent une fois de plus en recul, plus que prévu par les économistes.