Politique toujours avec cette décision du gouvernement wallon de limiter un peu plus la présence des véhicules polluants sur les routes wallonnes d'ici à 2028. Sont visés, les véhicules diesels, mais également essence. Une politique qui s'inscrit pleinement dans l'accord européen, tout juste conclu, de réduire le CO2 des voitures de plus d'un tiers d'ici 2030. Un accord qui inquiète l'industrie automobile.