En mai 2014, Mohamed et sa famille s'installaient à Jumilhac-le-Grand (Dordogne): lentement, mais sûrement, ces réfugiés syriens originaires d'Alep tentent de trouver leur place dans cette paisible bourgade rurale qui s'était portée volontaire pour les accueillir.