Le volume d'actions du Bel20 négociées par des investisseurs belges a plus que quintuplé durant la crise du coronavirus, selon les chiffres de la FSMA. Et ce sont les investisseurs jeunes et occasionnels qui ont été nettement plus actifs pendant cette période.